DCSIMG
Environnement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Barre de menu commune

ARCHIVÉE

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Données

Centre canadien de la modélisation et de l'analyse climatique

Choisissez le type de données, puis cliquez sur le bouton Continuer.

Données disponibles via notre serveur web interactif

Deux ensembles de six membres de simulations rétrospectives saisonnières sont produites avec deux modèles, le modèle à circulation générale de deuxième génération du CCmaC (MCGA2; MacFarlane, et al., 1992) et un modèle spectral de prévisions météorologiques à long terme de résolution réduites (SEF) dévelopé au centre en Recherche en prévision numérique (RPN; Ritchie, 1991). Des simulations saisonnières typiques (DJF, MAM, JJA, SON) sont produites pour chaque 26 ans durant la période de mars 1969 à février 1995. Les intégrations sont initialisées en utilisant les données ré-analysées de NCEP pour un interval de 6 heures précédant le début de la saison de prévision et sont identifiées comme "Lag 6h", "Lag 12h", ..., "Lag 36h" respectivement. La température globale à la surface de la mer de la banque de données GISST2.2 pour le mois précédant la période de prévision est persistée pendant la prévision de 3 mois. Plus de renseignements sont disponible dans Derome et al. (2000).

Les simulations rétrospectives saisonnières sont présentées sur une grille gaussienne de 97x48 (environ 3.75° de latitude x 3.75° de longitude). Les données ré-analysées de NCEP (Kalnay et al., 1996) sont aussi disponibles pour fin de vérification. Les données ré-analysées de NCEP sont interpolées sur une grille gaussienne de 97 x 48.

L'utilisateur doit savoir que les valeurs indiquées par les grilles ne sont pas directement comparables à celles des données indiquées par les stations. Les modèles de climat visent à représenter l'ensemble du système climatique à partir de principes directeurs applicables à grande échelle. L'établissement des paramètres de mesures physiques est utilisé pour obtenir une approximation de l'effet des processus d'évolution à petite échelle, car, de nos jours, il n'est pas rentable de prendre en compte des représentations détaillées de ces modèles. Il est donc nécessaire d'être attentif lors de la comparaison entre les sorties de modèles de climat et les observations ou les analyses sur les échelles plus petites que celles permisent par quelques longueurs de grille (environ 1 000 à 1 500 km aux latitudes moyennes), ou lors de l'utilisation des sorties de modèles destinés à étudier les effets de la variabilité et du changement climatique. L'utilisateur doit également savoir que les estimations de la variabilité et du changement du climat obtenues au moyen des modèles de climat dépendent de la variabilité des échantillons. Cette incertitude est causée par la variabilité naturelle, qui fait partie du climat observé mais qui est habituellement bien simulée par les modèles.

Remarques:

  • Des données sont ajoutées. (15 janvier 2001)

Références:

Derome J., G. Brunet, A. Plante, N. Gagnon, G. J. Boer, F. W. Zwiers, S. Lambert, and H. Ritchie, 2001: Seasonal predictions based on two dynamical models. Atmosphere-Ocean, 39, 485-501 (PDF file).

Kalnay E., M. Kanamitsu, R. Kistler, W. Collins, D. Deaven, L. Gandin, M. Iredell, S. Saha, G. White, J. Woollen, Y. Zhu, M. Chelliah, W. Ebisuzaki, W. Higgins, J. Janowiak, K. C. Mo, C. Ropelewski, J. Wang, A. Leetmaa, E. Reynolds, R. Jenne, D. Joseph, 1996: The NCEP/NCAR 40-year reanalysis project. Bull. Amer. Meteor. Soc., 77, 437-471.

McFarlane, N.A., G.J. Boer, J.-P. Blanchet, and M. Lazare, 1992: The Canadian Climate Centre second-generation general circulation model and its equilibrium climate. J. Climate, 5, 1013-1044 (Abstract).

Ritchie, H., 1991: Application of the semi-Lagrangian method to a multilevel spectral primitive-equations model. Quart. J. Roy. Meteor. Soc., 117, 91-106.