DCSIMG
Environnement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Barre de menu commune

ARCHIVÉE

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Données

Centre canadien de la modélisation et de l'analyse climatique


Simulation GES+A (scénario IS92a)

Choisissez le type de données, puis cliquez sur le bouton Continuer.

Données disponibles via notre serveur web interactif
L'atmosphère:

Océan:
Données disponibles par FTP seulement
Données biquotidiennes aux niveaux ETA

Cet ensemble de trois simulations a été produit à l'aide de la première version du modèle couplé climatique global (MCCG1). Le modèle subit un forçage effectif dû aux gaz à effet de serre correspondant à celui observé pour la période comprise entre 1850 et ce jour ainsi qu'un forçage dû à un accroissement de la concentration de CO2 à raison de 1 % par année par la suite jusqu'en 2100 (scénario "IS92a"). De plus, l'effet direct des aérosols sulfatés est pris en compte par l'accroissement de l'albédo de surface, de la manière indiquée dans Reader et Boer (1998). On trouvera des renseignements détaillés sur le modèle et une analyse de la simulation dans Flato et al. (2000) et Boer et al. (2000a,b).

Toutes les trois simulations sont produites avec le même forçage pour les gaz à effet de serre et les aérosols. La seule différence est que les simulations sont initées à de différentes conditions initiales. La raison pour utiliser un ensemble d'intégration c'est pour réduire la variabilité du climat naturel en prenant un moyuenne de l'ensemble sur les trois simulations.

Il existe des données sur 201 ans (2412 mois). Le premier enregistrement correspond au mois 1 de 1900 et le dernier, au mois 12 de 2100 (voir aussi la Remarques). Les climatologies annuelles, saisonnières ou mensuelles calculées sont également disponibles pour quatre fenêtres temporelles de 21 ans: 1900-1920, 1975-1995, 2040-2060 (environ le double de la concentration de CO2) and 2080-2100 (environ le triple de la concentration de CO2).

Des données journalières pour la simulation GES+A1 sont disponibles pour plusieurs fenêtres temporelles: 1961-1974, 1975-1995, 2020-2040, 2041-2069 et 2080-2100 (voir la section des données journalières du MCCG1 pour plus d'information). Des données aux niveaux ETA de la simulation GES+A1 sont disponibles 2 fois par jour pour trois fenêtres temporelles de 10 ans: 1984-1993, 2010-2015, 2025-2034 and 2090-2099 sur notre site ftp anonyme ftp.cccma.ec.gc.ca/pub/data/cgcm1/ghga1/.

Les données sont présentées sur une grille gaussienne de 97x48 (environ 3.75° de latitude x 3.75° de longitude). De plus, elles ont été interpolées à des grilles stéréographiques polaires de l'hémisphère sud et de l'hémisphère nord.

Les moyennes décannales de la température de l'océan, salinité, les composantes de la vitesse et de l'élévation du niveau de la mer sont disponibles à partir de l'année 1901 (20 décinnies). Seulement la composante stérique (expansion thermique) de l'élévation du niveau de la mer intégrée à partir de la surface jusqu'à 1175 m est calculée. La contribution venant de la fonte des glaciers est ignorée. L'élévation du niveau de la mer est calculée comme étant la différence du volume spécifique intégrée verticallement entre les décennies correspondantes de la simulation GES et celle de CONTRÔLE (comme dans Bryan (1996)). Les données sont présentées sur une grille de 193 x 96 (environ 1.88° de latitude x 1.88° de longitude).

Il est à noter que les valeurs aux points de grille ne correspondent pas directement aux valeurs mesurées aux stations. Les modèles cherchent à représenter l'ensemble du système climatique à partir de principes de base à grande échelle. Pour représenter approximativement les processus de petite échelle, on fait appel à des «paramétrisations» physiques, car il serait trop coûteux d'intégrer des représentations détaillées de ces processus aux modèles actuels. Il faut donc user de prudence quand on compare les sorties des modèles climatiques aux données d'observation ou d'analyse à des échelles spatiales inférieures à la dimension de plusieurs cellules de grille (environ 1 000 à 1 500 km aux moyennes latitudes) ou quand on utilise ces sorties pour étudier les effets de la variabilité et du changement climatiques. Il convient de noter en outre que les estimations de la variabilité et du changement climatiques faites à partir de sorties de modèles sont sujettes à la variabilité d'échantillonnage, qui découle de la variabilité inhérente au système climatique observé et est généralement bien simulée par les modèles.

Remarques:

  • Des données décannales de l'élévation du niveau de la mer sont remplacées avec des données revisées à fin des les rendre comparable avec les données correspondantes du MCCG2. La nouvelle élévation du niveau de la mer est intégrée à partir de la surface jusqu'à une profondeur de 1175 m. (17 juillet 2001)
  • Des données décannales de la températures de l'océan et salinité sont ajoutées. (13 juillet 2001)
  • Des données quotidiennes de la simulation GES+A1 pendant des périodes de temps 1996-2009, 2010-2019 et 2070-2079 sont ajoutées. (18 octobre 2000)
  • Des données quotidiennes de la simulation GES+A1 pendant des périodes de temps 1961-1995 et 2020-2069 sont ajoutées. (5 septembre 2000)
  • Des données quotidiennes aux niveaux modèles de la simulation GES+A1 pendant des périodes 1984-1993, 2025-2034 et 2090-2099 sont ajoutées. (9 octobre 1999)
  • Des données décannales de l'élévation du niveau de la mer sont ajoutées. (29 avril 1999)
  • Ainsi, plutôt que de calculer les vents au niveau de l'anémomètre (10m), le modèle effectue les calculs au niveau de l'abri (2m). (Ajouté le 29 mars 1999)
  • Une petite erreur s'est glissée dans le logiciel de post-traitement qui calcule les statistiques mensuelles (moyennes, variance, covariance, etc) à partir des sorties quotidiennes du MCCG1. Les moyennes mensuelles des minimums quotidiens des températures d'abri (STMN) ont été converties en degrés Celcius (a partir de degrés Kelvin) en soustrayant 273.00 au lieu de 273.16. Les moyenne mensuelles des températures d'abri (ST) ainsi que des températures maximum d'abri (STMX) ne sont pas affectées.
    Toutes les données STMN sur notre serveur Web ont été corrigées le 30 octobre 1998. Les utilisateurs ayant téléchargé des données STMN (moyennes mensuelles, moyenne annuelles, ou climatologies) provenant de toute simulation complétée avant le 30 octobre 1998, sont priés soit de soustraire 0.16 C des données STMN déjà e leur possession, soit de télécharger à nouveau les données STMN.
    Nous sommes désolés pour tout contretemps que ce problème aurait pu causer. Nous remersions Hank Fisher pour nous avoir avertis du problème. (Ajouté le 9 décembre 1998)

Références:

Boer, G.J., G.M. Flato, M.C. Reader, and D. Ramsden, 2000a: A transient climate change simulation with greenhouse gas and aerosol forcing: experimental design and comparison with the instrumental record for the 20th century. Climate Dynamics, 16, 405-425 (Abstract).

Boer, G.J., G.M. Flato, and D. Ramsden, 2000b: A transient climate change simulation with greenhouse gas and aerosol forcing: projected climate for the 21st century. Climate Dynamics, 16, 427-450 (Abstract).

Bryan, K., 1996: The steric component of sea level rise associated with enhanced greenhouse warming: a model study. Climate Dynamics , 12, 545-555 (Abstract).

Flato, G.M., G.J. Boer, W.G. Lee, N.A. McFarlane, D. Ramsden, M.C. Reader, and A.J. Weaver, 2000: The Canadian Centre for Climate Modelling and Analysis Global Coupled Model and its Climate. Climate Dynamics, 16, 451-467 (Abstract).

Reader, C.M., and G.J. Boer, 1998: The modification of greenhouse gas warming by the direct effect of sulphate aerosols. Climate Dynamics, 14, 593-608 (Abstract).